Aller au contenu principal
Bone

L’événement organisé par Bone Therapeutics, « La Wallonie à la conquête de la thérapie cellulaire »,  remporte un franc succès

L'industrie biopharmaceutique est devenue un secteur phare de l'économie belge

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a organisé le 28 janvier dernier un événement majeur pour le secteur des biotechnologies. Au cours des 10 dernières années, l'industrie biopharmaceutique est devenue un secteur phare de l'économie belge employant 28 294  personnes au total et plaçant la Belgique dans le top 10 des pays les plus innovants dans le secteur pharmaceutique ainsi qu’à la deuxième place du classement européen des exportateurs de produits pharmaceutiques. 

Un sous-segment se démarque particulièrement, celui des thérapies cellulaires et géniques comptant plusieurs pionniers belges reconnus à l’international tels que Bone Therapeutics, Celyad, eTherRNA, Novadip, Promethera, TiGenix et d’autres sociétés de support en développement et production telles que Delphi Genetics, MaSTherCell et Ncardia. 

Au total en Belgique, pas moins de 80 essais cliniques étudiant des produits de thérapie cellulaire ou génique ont eu lieu entre 2012 et 2018 et 90 demandes de brevets ont été déposées au cours des dix dernières années.

« En quelques années, la thérapie cellulaire est devenue incontournable. La Belgique occupe une place de choix dans ce domaine et est reconnue pour son excellence à travers le monde.

A cet égard, je suis très fier de la contribution de Bone Therapeutics à cet essor, qui se traduira en 2019 par l’initiation de deux nouvelles études cliniques de stade avancé », déclare Thomas Lienard, Directeur Général de Bone Therapeutics.

Aides financières de la Région wallonne et de la SRIW

La Région wallonne soutient cet important vivier et a apporté à Bone Therapeutics sur les 3 dernières années un support financier non-dilutif de l’ordre de 7,60 M€. Ce financement est accordé sous la forme d’avances récupérables destinées à financer des programmes de recherche et développement spécifiques. Les aides cumulées de la Région wallonne atteignent un montant total de 27,2 M€ pour la Recherche depuis la création de Bone Therapeutics en 2006.

La Société Régionale d’Investissement de Wallonie (SRIW), y compris Sofipole, une de ses filiales, a, quant à elle, investi un montant cumulé de 8,8 M€ au capital Bone Therapeutics. Si l’on y ajoute d’autres investissements en fonds propres réalisés par le groupe SRIW dans d’autres sociétés de thérapie cellulaire (Promethera, Celyad, Novadip et Ncardia), le montant global s’élève à 31,9 M€. 

En quelques années, la thérapie cellulaire est devenue incontournable

Le Ministre wallon de l’Economie et de la Recherche, Pierre-Yves Jeholet, présent sur place, a ajouté : « Le Gouvernement wallon soutient le secteur biopharmaceutique, un secteur phare, synonyme d’excellence de notre Région car il permet à la Wallonie d’être un leader de l’exportation dans ce domaine et contribue activement à notre développement économique. Preuve en est également le soutien du Gouvernement au travers du Plan wallon d’investissement pour l’extension du Biopark, qui va souffler ses 20 bougies en 2019, un écosystème reconnu au niveau mondial en biotechnologie. La Recherche et l’Innovation sont des domaines stratégiques et nous nous devons de soutenir les sociétés qui innovent au quotidien comme Bone Therapeutics. »

Lors de l’événement, Bruno Colmant, Directeur de la Recherche macro-économique à la Banque Degroof Petercam, a évoqué les enjeux économiques, le rôle des pouvoirs publics dans le développement des sociétés à haute valeur ajoutée et les technologies de pointe. 

Ensuite, le Professeur Marc Jayankura (Hôpital Erasme – ULB) a expliqué les difficultés rencontrées par les patients, les limites actuelles de la science et les avantages de la thérapie cellulaire. 

Enfin, le Président du Conseil d’administration de Bone Therapeutics, Jean Stéphenne, a clôturé les exposés en ajoutant : « Pour accélérer le développement de la thérapie cellulaire en Belgique, je considère qu’il est primordial de renforcer la collaboration entre tous les acteurs du secteur et de faire converger les ressources dans un but commun : celui de faire avancer la recherche scientifique. »

Télécharger le communiqué de presse