De nouveaux outils pour diagnostiquer le cancer et optimiser les traitements anticancéreux

L’objectif de ce projet est de développer des tests in vitro (I) pour diagnostiquer le cancer et (II) pour personnaliser le traitement, à partir de la détection de la méthylation du gène. Ce projet permettra principalement de déterminer certains de ces marqueurs de la méthylation (I) pour le diagnostic précoce des cancers féminins (cancer du sein, de l’endomètre (ou éventuellement de l’ovaire) et cancer du col de l'utérus), et (II) pour fournir des indications rendant possible la personnalisation d’une vaccination thérapeutique pour les patients atteints de cancer du poumon ou de mélanome, en classifiant les répondeurs et les non-répondeurs au traitement et en déterminant la virulence (prévisions/risque de récurrence) du cancer.

Le projet associera la technologie MSP brevetée par l’OMS et des techniques d’échantillonnage simples et non invasives pour ces deux types de tests. En outre, des tests réalisés sur des prélèvements de tissu seront également programmés pour prédire la récurrence de ces cancers.

Consortium

  • Entreprises : MDxHealth (Coordinateur), GlaxoSmithKline Biologicals
  • Centres de recherche : ULg (Gynécologie), ULg (Cytologie et anatomie pathologique), ULg (Obstétrique et gynécologie - Pathologie)

Site Internet : www.mdxhealth.com

Image