Ovaire artificiel associant des follicules ovariens humains isolés, de la fibrine et une poche textile

L’objectif de ce projet est de développer une matrice biodégradable en 3D pour greffer du tissu ovarien autologue ou des follicules isolés chez des patientes présentant des troubles de la fertilité à la suite d’un traitement gonado-toxique. Cette matrice biofonctionnelle à base de fibrine limitera la perte folliculaire due au stress ischémique post-greffe et permettra d’induire la formation d’une matrice extracellulaire semblable à un ovaire en encourageant la migration cellulaire, la prolifération cellulaire et la vascularisation. En outre, une poche textile biodégradable sera également développée pour contenir la structure tissulaire et suturer efficacement la greffe au niveau du site d’implantation.

Consortium

  • Entreprises : Baxter R&D Europe (coordinateur), SMI
  • Centres de recherche : Centexbel, UCL, ULg

Site Internet : www.baxter.be

Image