Skip to main content

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur les dernières innovations, vous devez certainement assister à la 4e conférence Life-On-Chip – Initiating Convergence in Health Technologies’ organisée par Smart Hub Flemish Brabant et flanders.healthTech, BioWin, imec, Antleron, VIB et EIT Health.

Avec plus de 200 participants venus d’Europe et d’ailleurs, cette 4ème édition promet d’être très riche avec des intervenants de haut niveau qui partageront leur expertise en couvrant 4 sessions thématiques : l’efficacité accrue du système de soins de santé par l’introduction de nouvelles technologies, des solutions pour des traitements spécifiques aux patients, des diagnostics et des thérapeutiques numériques, et le déplacement des frontières de la connaissance à l’avant-garde de la médecine et des soins de santé.

Coup de projecteur sur trois exemples de réussite wallonne présentés au salon Life-On-Chip.

Comunicare utilise des solutions d’accompagnement numérique pour renforcer l’autonomie des patients et soutenir les équipes de soins de santé à l’aide d’informations exploitables. Lors de la conférence Life on Chip, le CEO Brice Van Eeckhout se concentrera sur les résultats préliminaires d’une étude récemment réalisée par le Dr Jean-Baptiste Duquenne et le Dr Hélène Van Cauwenberge au CHU de Liège en collaboration avec la société sur la gestion des maladies respiratoires chroniques (MPOC) :

Qu’est-ce que la bronchopneumopathie chronique obstructive ?

En Belgique, on estime que 400 000 Belges souffrent d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Une partie de la charge provient des épisodes d’exacerbations aiguës, qui entraînent une détérioration de la qualité de vie ainsi qu’une consommation importante de ressources médicales.

Comment Comunicare peut-il contribuer à réduire la charge des patients et à améliorer leur qualité de vie ?

La prévention et la détection précoce des épisodes de santé aigus tels que les exacerbations de la BPCO sont favorisées par la responsabilisation des patients, aidée par l’éducation et les pratiques d’autogestion.

“C'est dans ce contexte que la télémédecine prend tout son sens. Elle se décline sous différentes formes : accompagnement thérapeutique, renforcement des bonnes pratiques, téléconsultation, suivi à domicile, etc.”

Brice Van Eeckhout

La solution s’appuie sur une application mobile pour l’autogestion des patients et un tableau de bord de suivi pour les soignants qui fournit des données et des analyses basées sur les résultats rapportés par les patients (par exemple, les signes vitaux, les symptômes et l’expérience).

De plus amples informations sur cette solution seront présentées lors de la prochaine conférence Life-On-Chip. Pour suivre la présentation de Brice, vous pouvez toujours vous inscrire ici et vous inscrire à la session 3 sur la médecine numérique le 10 février de 14h00 à 15h00, titre de la présentation : Self-Reported Data to Enable Timely Care and Improve Healthcare Outcomes for Patients with COPD.

La mission de P3Lab est d’aider le praticien à quantifier instantanément son examen clinique grâce à un laboratoire portable, NeuroClues, utilisant l’eye tracking. Lors de sa présentation à la conférence LoC, Antoine Pouppez, CEO & fondateur, parlera de « l’importance de la quantification objective dans le diagnostic et le suivi des maladies neurologiques ». Il s’appuiera sur une étude de cas pour démontrer comment l’eye tracking est utilisé pour le syndrome de Parkinson.

Combien de personnes sont touchées par les troubles neurologiques ?

Des centaines de millions de personnes sont touchées par les troubles neurologiques dans le monde, avec 7,7 millions de nouveaux cas chaque année.

Les maladies neurologiques sont difficiles à diagnostiquer car plusieurs maladies peuvent commencer par des symptômes comportementaux similaires et notre système nerveux central possède des mécanismes d’adaptation qui masquent certains des effets de la maladie.

Actuellement, les outils de diagnostic neurologique sont soit très coûteux (par exemple, l’IRM), soit très compliqués à utiliser (par exemple, l’électroencéphalogramme), soit pas assez spécifiques. Il y a donc beaucoup d’incertitudes autour d’un diagnostic neurologique, ce qui signifie que plus de 300 jours peuvent s’écouler entre les premiers soupçons et le diagnostic.

Quelle est la solution développée par P3Lab ?

L’équipe de P3Lab a développé une solution, NeuroClues, qui fait passer l’oculométrie de la recherche à la clinique : elle extrait des biomarqueurs clés basés sur l’oculométrie pour permettre au praticien de distinguer les troubles neurologiques les plus courants. Un historique de l’évolution de ces marqueurs l’aidera à suivre objectivement l’évolution de ses patients.

“Vous pouvez identifier les maladies neurologiques des années avant que les symptômes ne soient visibles et suivre leur évolution de manière objective. Nos yeux sont une fenêtre sur la santé de notre cerveau.”

Antoine Pouppez

Suiviez la présentation d’Antoine le 10 févirer lors de la session 1: « Value based efficient healthcare » de 10:30 à 11:30. Inscrivez-vous ici.

Radiomics est un organisme de recherche en imagerie de nouvelle génération, fondé sur l’expérience inégalée de ses fondateurs, pionniers de la science radiomique. L’objectif ultime de Radiomics est de soutenir la prise de décision fondée sur la connaissance pour optimiser les essais cliniques et les études de développement de médicaments des entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques.

“Nous voulons offrir aux cliniciens une approche centrée sur le patient et fondée sur la médecine personnalisée.”

Wim Vos

Médecine personnalisée ou basée sur les lésions pour le traitement des tumeurs solides ?

Lorsque seulement 15 à 20 % des patients atteints de tumeurs solides ont des réponses durables aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaires existants et que 95 % des thérapies ciblées échouent en cours de développement, il y a une véritable valeur ajoutée à utiliser la puissance de l’IA pour fournir des systèmes d’aide à la décision clinique précis et robustes basés sur l’imagerie clinique standard.

Comment Radiomics peut-elle vous aider ?

Radiomics se concentre sur les soins de santé alimentés par l’IA, avec une expertise unique en Deep Learning & Federated Learning appliquée à l’oncologie et à d’autres domaines thérapeutiques. Grâce à sa technologie propriétaire d’analyse d’image avancée, l’objectif est de débusquer la mine d’or d’informations de données cachées intégrées dans les images médicales standard.

“Un patient atteint de plusieurs tumeurs peut nécessiter une approche individuelle pour chacune d'entre elles.”

Wim Vos

Wim Vos, CEO de Radiomics, vous en dira plus sur ce sujet. Suivez sa présentation le 10 février lors de la session 2 – ‘Is Personalized Medicine Really the Future in Solid Tumor Care?’ de 12h00 à 13h00. Inscrivez-vous ici

Leave a Reply