Skip to main content

BioWin, CETIC et essenscia wallonie lancent l’initiative BioMan afin d’accélérer la digitalisation des bioprocédés en Wallonie

Le consortium rassemblant le pôle de compétitivité BioWin, le Centre d’Excellence en Technologies de l’Information et de la Communication (CETIC) et la fédération régionale du secteur de la chimie et des sciences de la vie essenscia wallonie a reçu le feu vert de l’Agence du Numérique pour démarrer le projet BioMan dans le cadre du programme « Industrie du Futur », avec pour ambition d’accompagner les entreprises biomanufacturières wallonnes dans leur transformation digitale

 Belgique, le 15 juin 2022 – Le consortium BioWin – CETIC – essenscia wallonie annonce aujourd’hui le lancement de BioMan, un nouveau projet dédié à la digitalisation des bioprocédés. Ce projet, bâti sur une initiative du pôle BioWin qui pilotera également le programme, est soutenu par l’Agence du Numérique via le programme régional « Industrie du futur » pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises manufacturières par l’usage des technologies numériques avancées.

L’industrie biopharmaceutique est le principal moteur de la croissance économique, représentant 34 % du total des exportations de la Wallonie. La Région a su tirer parti de son savoir-faire historique dans le secteur pharmaceutique classique et des programmes de recherche universitaires à haut potentiel pour devenir un acteur reconnu dans la recherche et le développement des biothérapies innovantes et un des leaders européens en bioproduction.

Ces approches biothérapeutiques font appel à des méthodes de production (bioproduction ou « biomanufacturing ») nouvelles, plus complexes et plus coûteuses que les approches pharmaceutiques classiques des « petites molécules », basées sur la synthèse chimique. La bioproduction concerne les produits de thérapie cellulaire et d’ingénierie tissulaire, les protéines recombinantes, les anticorps monoclonaux, les acides nucléiques ADN/ARN, les vecteurs viraux (thérapie génique et agents vaccinaux), les exosomes, les bactériophages…

Afin de maintenir et renforcer sa place sur un marché international hautement compétitif, le secteur biomanufacturier wallon doit impérativement intégrer des solutions innovantes (réalité virtuelle, réalité augmentée, maintenance prédictive, etc.) dans ses modes de production.

Une initiative unique pour accompagner PME et grands groupes dans la digitalisation du biomanufacturing

Doté d’un budget de 140 000 euros, le projet BioMan a pour objectif de favoriser l’intensification et la mise en place de la numérisation au sein des entreprises concernées par le biomanufacturing. Le consortium BioWin – CETIC – essenscia wallonie vise à consolider les démarches d’accompagnement déjà proposées par les trois organisations en regroupant au sein d’une même initiative les compétences et expertises spécifiques de chacune.

Le projet, d’une durée de deux ans, se déroulera en plusieurs phases :

  1. La sensibilisation digitale des entreprises actives en biomanufacturing ;
  2. La réalisation d’un diagnostic de maturité digitale pour les sociétés marquant leur intérêt ;
  3. L’accompagnement à l’élaboration de feuilles de route pour des projets concrets de digitalisation avec une aide à l’identification d’outils financiers pour concrétiser ces projets.
  4. La collecte de données sur les besoins futurs en compétences techniques des sociétés actives en biomanufacturing.

« Depuis plusieurs années, le pôle BioWin a identifié l’évolution de la bioproduction comme étant un défi majeur pour la croissance et la compétitivité de l’écosystème. La digitalisation est un angle d’innovation incontournable si la Wallonie veut consolider sa place parmi les leaders européens en biomanufacturing. Nous sommes fiers de nous associer au CETIC et à essenscia wallonie pour ce projet stratégique d’accompagnement », déclare Sylvie Ponchaut, directrice générale de BioWin.

« Une de nos missions, dans le cadre de BioMan, est de mobiliser les entreprises biopharma et les soutenir de manière pratique si elles prennent la décision de se lancer, même à petite échelle au départ, dans une démarche indispensable de digitalisation de leurs bioprocédés », ajoute Paul Vanabelle, Expert Research Engineer du CETIC.

« Progressivement, les entreprises biopharmaceutiques wallonnes sont confrontées aux défis et aux opportunités du développement de ces technologies numériques, et ce dans le cadre de l’industrialisation et de la production des thérapies innovantes », indique Marc Tilmant, conseiller Énergie, Climat et Transformation Digitale chez essenscia wallonie.

Le projet BioMan s’inscrit dans la politique d’innovation régionale S3, qui comporte en particulier les domaines d’innovations stratégiques visant à soutenir «  l’innovation pour une santé renforcée » ainsi que « Ies innovations pour des modes de conception et de production agiles et sûrs », ainsi que dans le plan de relance de la Wallonie, dont l’axe 3 consiste à intensifier la digitalisation des entreprises.

« En participant à ce projet « Industrie du Futur », nous aspirons à poursuivre et surtout renforcer la mécanique de sensibilisation aux enjeux du biomanufacturing initiée depuis plusieurs années au sein de BioWin », conclut Thierry Ferain, Directeur innovation et croissance chez BioWin et coordinateur du projet BioMan. « Nous sommes déjà en contact avec plusieurs sociétés wallones intéressées pour démarrer la première étape de diagnostic digital de leur entreprise réalisée par le CETIC. »

 Pour plus d’informations sur le programme « Industrie du Futur » :

https://www.digitalwallonia.be/fr/programmes/industrie-du-futur

___________________________________

Contacts média et analystes BioWin
Andrew Lloyd & Associates

Céline GonzalezJuliette Schmitt
Tél : +33 1 56 54 07 00

@ALA_Group

Contact CETIC

Paul Vanabelle

+32 496 17 67 15

Contact essenscia wallonie

Clarisse Janssen

+32 476 62 54 65

Contact Agence du Numérique

Jessica Miclotte

Tél : +32 474 39 60 09

Leave a Reply