Skip to main content

Communiqué de presse – Gosselies, le 30 juin 2021

Feu vert pour le ‘EU Biotech School & Health Hub’ à Gosselies

Investissement de 25 millions d’euros dans un projet clé pour le développement international de la biotechnologie et de la biopharmacie en Wallonie

Former plus de talents et soutenir plus de start-ups et de scale-ups afin que la biotechnologie et la biopharmacie, secteur clé pour l’économie, la prospérité et l’emploi en Wallonie, se développent au niveau international et soient prêtes pour la prochaine génération de thérapies et de processus de production. Telle est l’ambitieuse mission du “EU Biotech School & Health Hub”, un centre de formation de pointe doté d’un accélérateur d’entreprises qui devrait être opérationnel dans un nouveau bâtiment à Gosselies, près de Charleroi, d’ici 2025. Ce projet phare fait partie du plan de relance et de résilience de la Belgique, qui a été approuvé par la Commission européenne la semaine dernière.

Le “EU Biotech School & Health Hub” deviendra un centre de compétences multidisciplinaire et spécialisé dans le développement des talents qui permettra de soutenir la croissance de la biotechnologie et de la biopharmacie en Wallonie. À cette fin, celle-ci souhaite mettre en place une infrastructure de pointe, attirer les meilleurs experts nationaux et étrangers et offrir les infrastructures adéquates pour qu’un large éventail de partenaires puissent proposer leurs services.

Grâce à ce modèle de plateforme de “one stop shop“, une interdisciplinarité sera créée, qui permettra au secteur de la biotechnologie et de la santé d’accéder à davantage de talents dotés des compétences nécessaires, mais aussi de créer des synergies structurelles entre les entreprises – qu’il s’agisse de spin-off, de start-up ou de scale-up ou d’acteurs internationaux – et le monde universitaire. Cela contribuera à renforcer la compétitivité et l’attractivité du secteur au niveau international.

Il s’agit également d’un projet inclusif qui vise à former, recycler ou améliorer les compétences des étudiants et des demandeurs d’emploi, en plus des employés nouvellement recrutés ou plus expérimentés du secteur. Il implique à la fois des personnes peu et hautement qualifiées et est axé sur l’international. Avec des programmes de formation parfaitement adaptés aux derniers processus de production biotechnologiques, l’initiative vise à répondre aux besoins aigus des entreprises et à préparer davantage de talents à un emploi d’avenir dans le secteur.
Le projet “EU Biotech School & Health Hub” s’articule autour de quatre piliers, pour chacun desquels un programme de formation sera élaboré.

1.    Promotion des STEM : pour inspirer davantage de jeunes aux nombreuses possibilités d’emploi dans le secteur de la biotechnologie et de la biopharmacie, avec un impact positif sur les soins de santé et la société.
2.    Bioproduction de nouvelle génération : formations adaptées aux derniers développements thérapeutiques, à la numérisation et l’automatisation croissantes des processus de production, complétant ainsi l’offre des centres de formation existants Cefochim en Wallonie et ViTalent en Flandre.
3.    Numérisation : formations visant à accélérer la transformation numérique en dotant les collaborateurs de compétences numériques et analytiques et en aidant les entreprises à numériser leurs processus d’innovation et de fabrication par des moyens tels que le machine learning et l’intelligence artificielle.
4.    Soft skills & Mini MBA : aider les jeunes entreprises à acquérir des connaissances commerciales et des formations spécifiques en gestion pour les sciences de la vie.

Cette approche large mais ciblée doit apporter une réponse appropriée aux défis auxquels le secteur est confronté. Trop peu de jeunes optent pour des études techniques ou scientifiques. En raison de cette insuffisance de travailleurs qualifiés et spécialisés, les entreprises ont du mal à pourvoir leurs postes vacants, alors que des études viennent de montrer que le secteur a structurellement besoin de 2 400 nouveaux employés dans les trois prochaines années. Une augmentation de 10 000 emplois directs et indirects est même prévue au cours des dix prochaines années.

Le projet “EU Biotech School & Health Hub” a été élaboré par Didier Malherbe, Président de BCI-Pharma et vice-Président de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE), et Frédéric Druck, Administrateur délégué d’essenscia wallonie et Secrétaire général de bio.be/essenscia.

Face à l’urgence de la situation, Didier Malherbe a également développé une action « court terme » avec le pôle de compétitivité BioWin, dans le cadre du plan “Get Up Wallonia“. En partenariat avec le gouvernement wallon et avec le soutien d’entreprises telles que Catalent, GSK, Kaneka Eurogentec, Thermofisher, UCB et Univercells, cette action devrait permettre d’avoir une vision claire des besoins en formation à satisfaire grâce, entre autres, au démarrage du “EU Biotech School & Health Hub“.

Didier Malherbe, Président de BCI-Pharma et Vice-Président de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE):

« Je me réjouis que ces 2 projets parfaitement complémentaires puissent démarrer afin de répondre aux besoins du secteur biotech et biopharma, qui représente plus de 40.000 emplois directs en Belgique dont environ la moitié en Wallonie, et dont la croissance est fortement dépendante de la disponibilité des talents bien formés. C’est encourageant de constater que nous obtenons le soutien nécessaire à cet égard, de la part des autorités régionales et fédérales. »

Frédéric Druck, Administrateur délégué d’essenscia wallonie :

« La “EU Biotech School & Health Hub” est une étape importante dans l’ancrage à long terme en Wallonie d’un secteur stratégique comme la biotechnologie et la biopharmacie. Il s’agit principalement d’investir dans les personnes. Former un plus grand nombre de talents dotés des bonnes compétences et du savoir-faire numérique pour aider davantage de patients en produisant les vaccins et les thérapies du futur dans leur propre région. “

Sylvie Ponchaut, Directrice Générale Biowin :

« BioWin est ravi de participer activement au démarrage de cet ambitieux projet aux cotés des entreprises du secteur pour développer, avec différents opérateurs publics et privés, des solutions innovantes permettant d’adresser les besoins urgents auxquels l’écosystème wallon fait face. »

POUR PLUS D’INFO:

Alexandra Schiettekatte
Head of Communications Biowin
0476 65 04 38
[email protected]

Gert Verreth
Director Communication & Spokesperson essenscia
0477 46 42 27
[email protected]

Didier Malherbe
Président de BCI-Pharma et
Vice-Président de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE)
[email protected]

Leave a Reply